Abbaye de Collonges
L'histoire de l'Abbaye de Collonges


Dès 1765 l’ancêtre de Paul BOCUSE, meunier à Collonges au Mont d’Or, avait pour femme une excellente cuisinière qui régalait les paysans venus décharger leur blé au moulin.

Ce dernier fût démoli en 1840 lors de la construction de la fameuse ligne P.L.M (Paris Lyon Marseille) tracée sur le terrain situé en bordure de Saône, à quelques mètres de l’actuel Restaurant Paul Bocuse.

La famille expropriée acquit alors à quelques pas de là une ferme en bordure de Saône, qui appartenait auparavant aux moines de l’Ile Barbe. Les générations se succèdent et en 1921, le grand-père de Paul Bocuse Joseph marié à Marie décide subitement de vendre murs & fonds et nom du premier restaurant familial des bords de Saône nommé alors « RESTAURANT BOCUSE ».

Le père de Paul Bocuse, Georges, se marie peu après en 1925 avec Irma Roulier, fille des restaurateurs de « L’HOTEL DU PONT DE COLLONGES » (actuellement le restaurant Paul Bocuse), et de leur union naquit Paul Bocuse le 11 février 1926.

Il faudra attendre 1966 pour que Paul Bocuse après un long parcours professionnel,  l’obtention de son titre de M.O.F en 1961, et de sa troisième étoile au guide Michelin en 1965, pour qu’enfin il réussisse à racheter murs & fonds de l’ancien restaurant de ses grands-parents, et qu’enfin la famille BOCUSE récupère son nom.

Alors l’ancien restaurant de ses grands-parents est rebaptisé l’Abbaye de Collonges en mémoire des moines de l’ILE BARBE ;  l’hôtel du Pont entre temps devenu Auberge du Pont de Collonges peut enfin porter le nom de la famille BOCUSE, qui exploitait le lieu depuis presque 50 ans.

L’Abbaye est alors consacrée à l’activité de banquets & de mariages, autour de sa passion & collection d’orgues Limonaire.

Les nouveaux espaces créés sont alors agencés autour de  cette collection unique de limonaires. Il expose d’ailleurs le plus majestueux d’entre eux dans la salle principale de l’Abbaye : " la salle du Grand Limonaire ", avec un "Gaudin" correspondant à 115 musiciens.